Etre végane, c’est quoi ?

 Etre végane, c’est quoi ?

Vous avez peut-être sûrement entendu ce mot dans les médias. Vous-même vous êtes peut-être végane. Dans tous les cas, on en parle de plus en plus et ce mot est souvent associé au bio et plus largement à une alimentation de meilleure qualité. Mais de quoi s’agit-il ? Il est donc intéressant de savoir en quoi consiste cette forme d’alimentation et pourquoi elle peut avoir un lien avec le bio.

Plus qu’un régime alimentaire

Le végétarisme consiste à ne pas manger de chair animale. Cependant, ce type de régime n’exclut pas les produits d’origine animale comme les œufs, le miel, etc. Par contre, les personnes végétaliennes son celles qui ne mangent ni chair animale ni des aliments d’origine animale. Un véganisme est par définition végétalien. En effet, le véganisme signifie que la personne ne va consommer aucun produit issu d’origine animale ou de son exploitation. Cela implique le régime alimentaire (végétalisme), mais également les autres produits de consommation. Autrement dit, un végane ne porte pas de chaussures en véritable cuir, de fourrure animale, etc.

Le véganisme est donc une forme de consommation touchant tous les produits. Les véganes estiment que l’on peut vivre sans exploiter les animaux, et qu’au contraire on doit s’occuper de leur bien-être. Logiquement, ils sont contre les zoos, les cirques et autres formes où l’homme exploite l’animal.

Les liens avec le bio

L’amalgame est parfois fait entre le bio et le véganisme ou le végétarisme. Manger bio ne veut pas forcément dire que l’on mange végétarien. Manger bio c’est avant tout opter pour une agriculture plus propre et plus saine. A ce niveau, on retrouve certaines valeurs du véganisme qui cherche lui aussi à avoir une alimentation plus saine. En effet, le végane va chercher à s’alimenter avec des végétaux naturels et ayant été cultivés sans produits chimiques. Il va donc naturellement se tourner vers des aliments bio. Autrement dit le végane mange bio, mais manger bio ne veut pas forcément dire être végane.

Une remise en cause de l’aspect carnivore de l’homme

Lorsque l’on écoute les véganes les plus intransigeants, ces derniers estiment que tout le monde devrait arrêter de manger de la viande. Pour eux l’homme n’a pas vocation à être carnivore. Il ne dispose pas d’armes naturelles pour chasser et est obligé d’utiliser des outils. Cependant, c’est oublier que l’homme a évolué et que les premiers hommes étaient déjà omnivores et donc en partie carnivores. De plus, notre capacité de fabriquer des outils est l’une de nos forces et elle n’a aucun rapport avec notre façon de nous alimenter.

Les véganes de l’extrême oublient également qu’à l’origine les animaux sont des êtres sauvages et qu’ils n’ont aucune vocation à être domestiqués par l’homme. S’ils étaient logiques, ils devraient donc également être contre les animaux de compagnie, puisqu’il s’agit d’une forme d’exploitation, car on ne laisse pas la liberté à l’animal de choisir. Pourtant, les véganes sont souvent comme nous, ils ont des animaux de compagnie

En résumé, si nous devons tous lutter contre la maltraitance des animaux et pour une réduction de notre consommation de produits d’origine animale, vouloir à tout prix imposer le véganisme à tout le monde est une absurdité. Il ne faut pas passer d’un extrême à l’autre. Le plus important étant d’encourager l’agriculture bio et locale.

Avis Etre végane, c’est quoi ? :